La Céze, à sec !

Claude Rouquette
Claude Rouquette • 25 septembre 2022

 En exploration la Céze et ses affluents, on constate une baisse historique de son niveau et un asséchement complet de ses affluents qui tend à perdurer. Au début de l'été, avant la diminution du niveau, j'ai enregistré une prolifération des têtards qui se sont métamorphosés rapidement en des milliers de petites grenouilles, alors qu'en altitude ils restaient encore à l'état de têtards.

Chez les végétaux, l'envahissante renouée a fleuri tardivement et se propage encore par ses rhizomes et ses graines, autre phénomène liés à la baisse des eaux par défaut de précipitations, la prolifération des algues et plantes aquatiques, peu exigeantes en oxygène.

Cette année, nous publierons "Les fougères noires" une étude de l'évolution des plantes fossilisées de la montagne de Bességes et "La Septième corde" pour expliquer l'évolution biologique des espèces et les transformations de la civilisation lors des changements climatiques qui perturbent l'environnement, et menacent l'Humanité .