Besseges.org - Réseau social local

Connectez vous pour voir plus de contenus et contribuer (presque) sans modération ou créez votre compte et recevez un courriel de confirmation (parfois en spam). Si vous n'habitez pas la commune, vous pouvez proposer à la vôtre de se doter d'un réseau similaire.

Bonne contribution

Le "pass sanitaire" est là

Samuel • 10 août 2021
0 commentaire
1 mention "j'aime"
116 vues

En bande de copains locaux, habitants Bessèges et quelques fois venus à la "Guinguette Du Grand Tournant" avec nos chiens, nous avons voulu passer une soirée ensemble après un lundi (de travail). Nous avons appelé à 17h30 pour le soir même, le serveur au téléphone (un homme) nous a demandé le nombre de personnes (10) et nous avons pris les devants en demandant si le ‘‘pass sanitaire’’ était obligatoire pour consommer, devant cette question, il nous a été répondu que le restaurant dispose d’un délai de 6 jours pour l’appliquer et il a continué à prendre le nom pour la réservation.

Nous, locaux, de Bessèges, qui avons mangé à leur table par plusieurs fois, ce jour-là, nous avons été bluffé par leur accueil froid et désagréable, puis ils nous installent sur la table de 10 sans rien nous demander. Il est important de préciser qu'à ce moment là nous avions des chiens en laisse et qu’il nous a été demander d’en déplacer un qui était dans le passage (nous nous sommes excusés).

La patronne arrive après quelques longues minutes et nous demande le ‘‘pass sanitaire’’ de manière agacée, nous répondons que nous avions auparavant posé la question à ce sujet sans que cela ne pose de problème (sans préciser qu’un homme nous ai répondu au téléphone), elle nous répond qu’il devait s’agir de sa jeune stagiaire qui ne connait pas "les règles" et qu’ils risquaient de se prendre une amende en cas de contrôle; pour ne pas tourner autours du pot nous demandons si nous devons partir et la patronne nous répond oui de manière faussement gênée.

Nos esprits s’échauffent, nous demandons alors autour de nous, « avez-vous le pass sanitaire ? »  « vous a-t-il été demandé ? », parmi les clients gênés de cette question, une table de 2 nous réponds un ‘‘non’’ d’un signe de la tête. Nous prenons cela comme une humiliation et devant ce manque de respect nous les insultons de « collabo »  « fachiste » pour les faire réagir, nous recevons en retour des menaces et invitations pour nous « casser la gueule ». Refusant toute discussion, nous partons définitivement.

 

Aucun de leurs employés (pas même ceux en cuisine) ne portait le masque, pas même de gestes barrières, sauf une jeune fille qui devait probablement être la "stagiaire" accusée à tord par la patronne.